Ilustração tirada do manuscrito "Très Riches Heures du Duc de Berry" (1500)

Tais-toi! Sors de cet homme

Illustrazione tratta dal manoscritto "Très Riches Heures du Duc de Berry" (1500)
Illustration tirée du manuscrit « Très Riches Heures du Duc de Berry » (1500)

«Alors un homme qui était dans la synagogue, possédé par un esprit impur, se mit à crier : « Qu’as-tu à faire avec nous, Jésus de Nazareth? Tu es venu nous ruiner! Je sais qui tu es: le saint de Dieu ». Et Jésus le gronda: « Tais-toi! Sors de cet homme »»(Mc 1,23)

Ce passage de l’évangile invite à la réflexion. Qui est cet esprit impur qui s’est introduit dans cet homme ? Comment parle-t-il à travers lui ?

 

Pour avoir des réponses, il nous faut revenir il y a deux mille ans. A l’époque, un esprit impur pouvait être traduit par « souffle impur ». Un inspiration qui pourrait nous pousser à dire des mots et à faire des choses qui ne sont pas justes.
Aujourd’hui, comme alors, combien de fois, pris par la colère, par la tristesse nous prononçons des mots que nous reconnaissons pas et que nous sommes même convaincus de ne jamais avoir pensé? Ou bien nous réalisons la portée de ce que nous avons dit seulement longtemps après l’avoir exprimé ? Combien de fois agissons-nous automatiquement, sans y penser, sans réaliser les conséquences de nos actes sur les autres et les blessures que nous causons?
Tout cela se produit lorsque nous perdons contact avec nous-mêmes, lorsque nous sommes, en quelque sorte, déconnectés.

Pour se reconnecter ò soi-même, la première question à se poser est: « Qui suis-je? ». « Qu’est-ce que je veux et qu’est-ce que je ne veux plus être? » L’observation amoureuse de soi-même est essentielle pour faire cette distinction et nous aider à grandir. Nous pouvons alors faire taire cette partie qui vit en nous mais que nous ne reconnaissons plus parce qu’elle pollue l’essence de notre âme.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.